Accueil > France > Woerth, PS et Verts, même combat ?

Woerth, PS et Verts, même combat ?

mardi 2 novembre 2010

Le 20 octobre, on se battait, en France, contre le projet Woerth, contre la remise en cause du droit de partir à la retraite à 60 ans avec 37,5 annuités, pour la défense du système de financement public par répartition.

Ce jour-là, que faisaient les députés européens du Parti socialiste et des Verts ?

Ils votaient favorablement le point 77 d’une résolution, qui dit :

"Le grand krach éclaire d’un jour nouveau le défi démographique et celui du financement des retraites

- le financement des pensions ne peut être entièrement laissé au secteur public, mais doit reposer sur des systèmes à trois piliers, comprenant des régimes de retraite publics, professionnels et privés, dûment garantis par une règlementation et une surveillance spécifiques destinées à protéger les investisseurs

- les retraites devront être réformées à l’échelle européenne pour contribuer à financer la solidarité intergénérationnelle

- l’allongement de la durée de vie soulève des
questions transversales en termes d’organisation de la société qui n’ont pas été anticipées
"

Les noms français de ceux qui, au PS, nous "vendent" pour 2012 leurs belles promesses sur le système de retraites apparaissent au procès-verbal du Parlement européen (voir page 182, leur vote positif sur le point 77 pré-cité).

N’oublions pas cette duplicité, nouvelle preuve du rôle joué par la social-démocratie partout en Europe : celui de servir loyalement les intérêts du Capital, bien loin des aspirations légitimes des peuples.