Accueil > International > Corée du Nord : le droit de se défendre

Corée du Nord : le droit de se défendre

dimanche 28 novembre 2010

LA REPUBLIQUE POPULAIRE DEMOCRATIQUE DE COREE

A LE DROIT DE SE DEFENDRE

Le 23 novembre 2010, l’armée sud-coréenne s’est livrée à des exercices militaires à quelques kilomètres de la “Ligne Limite Nord” (frontière maritime tracée unilatéralement par l’agresseur impérialiste sous la couverture de l’ONU après l’armistice de 1953) au cours desquels des tirs ont été effectués contre le territoire de la République Populaire démocratique de Corée (RPDC). L’Armée Populaire de Corée a riposté à ces tirs en bombardant l’île de Yeonpyeong, zone fortement militarisée.

Malgré de nombreuses mises en garde de la RPDC contre l’organisation de manoeuvres militaires à répétitions par l’impérialisme nord-américain et l’armée fantoche de son valet près de son territoire, qui constituent des préparatifs en vue d’une agression, les impérialistes n’ont pas hésité à recourir à la provocation afin de faire monter la tension dans la péninsule coréenne. Rappelons que des centaines des missiles à têtes nucléaires sont braqués sur la RPDC, et que c’est le 2ème événement majeur de provocation, après le mensonge du coulage du bateau avec une torpille qui n’était pas nord-coréenne.

Le but des impérialistes est d’empêcher un règlement pacifique et indépendant de la question coréenne, d’empêcher la réunification à laquelle aspire la majorité du peuple, et de renverser le régime social de la Corée populaire pour piller ses richesses et livrer son peuple à l’exploitation par les multinationales. La crise du capitalisme entraîne une escalade du militarisme pour conquérir de nouveaux marchés et réprimer les peuples et Etats qui résistent. La Chine est également dans la ligne de mire des Etats-Unis qui envoient leur armada à proximité de ses côtes.

La RPDC, seule partie de la Corée totalement souveraine et dépourvue de bases militaires étrangères, donne l’exemple de la fermeté nécessaire face à la volonté de l’impérialisme de soumettre les peuples.

L’URCF soutient la juste résistance de la RPDC à l’agression impérialiste et condamne les campagnes de désinformation et de calomnies diffusées continuellement dans les médias.

Les travailleurs de France, qui est le seul pays de l’Union Européenne à n’avoir pas reconnu la RPDC, doivent s’opposer à tout alignement sur la politique belliciste d’Obama, et exiger du pouvoir qu’il établisse des relations diplomatiques avec ce pays.