Accueil > International > De notre correspondante au Forum altermondialiste de Séoul...

De notre correspondante au Forum altermondialiste de Séoul...

janvier 2011

Je suis rentrée de Corée du
Sud où j’ai passé deux semaines
très intenses. Au départ,
je suis allée pour participer
aux débats qui allaient se
tenir contre le G20 à Seoul.

Le 9 novembre, une manifestation
devait avoir lieu contre
le G20 suivie du rassemblement
pour le 40 ans de Jeon
TAE IL (un ouvrier du textile
qui symbole des luttes des
années 70 et de l’unité entre
ouvriers et intellectuels) mais
elle n’a pas pu avoir lieu car
la police bloquait toutes les
routes autour de la place de
Séoul, lieu du rassemblement.

Le rassemblement était très
dynamique et massif. Le 11
novembre, nous sommes allés
auprés des ouvriers de Valeo
qui campaient devant l’ambassade
de France et nous y
sommes retournée le 18 novembre
pour remettre une
lettre à l’ambassade, ce qu’on
a réussi à faire.

Il y a beaucoup de choses à
dire mais actuellement, il y a
deux urgences, la lutte des
ouvriers licenciés par Valeo
et la grève des travailleurs
précaires de Hyundai. Il est
important d’informer le plus
de monde possible : nous
avons appris que les travailleurs
précaires de Hyundai à
Ulsan, font grève, occupent
l’usine et deux personnes ont
tenté de s’immoler, mais heureusement
ne sont pas morts.

Toutes les sections de syndicats
de métallurgistes ont
annoncé qu’ils vont manifester
ensemble dans l’unité
(jusqu’alors divisés) et à eux
se joigne la confédération
syndicale (KCTU) et le parti
des travailleurs (KDLP). Cela
sera un évènement très important
pour l’unité d’action
des travailleurs. De plus, la
situation politique s’aggrave
avec les tirs du mardi 23 novembre.

Juste avant les tirs,
l’armée sud-coréenne sous les
ordres d’un général américain
faisait des exercices militaires,
les sud-coréens ont tiré
vers le nord et la RPDC a
riposté. Cette situation très
tendue est désolante parce
que deux soldats sudcoréens
sont morts, mais ces
deux soldats sont victimes,
tout comme tous les travailleurs,
qui meurent et souffrent
du régime subordonné
par les EU.