Accueil > International > Aggression sioniste contre flottille : bas les masques !

Aggression sioniste contre flottille : bas les masques !

lundi 31 mai 2010

Le sionisme met bas les masques

devant l’opinion publique mondiale

Le gouvernement sioniste israélien, avec toute l’impudence et le cynisme que lui permet l’impunité de ces crimes due à la protection des impérialismes états-unien, français et britannique, vient de franchir une nouvelle et grave étape de sa politique : il vient, au su et au vu du monde entier, de perpétrer un acte de piraterie maritime au large des côtes palestiniennes, acte sanglant puisque l’on décompte 19 morts et plusieurs blessés parmi les membres pacifiques, non armés, des organisations de solidarité organisatrices d’un convoi maritime pour porter secours à la population du ghetto de Gaza.

L’URCF, condamne avec solennité et gravité cet acte de guerre digne, comme d’ailleurs la rhétorique qui l’accompagne pour la justifier, de ceux qui voilà 70 ans, mirent l’Europe à feu et à sang, et organisèrent le génocide des populations slaves, tziganes et juives d’Europe.

Ce crime est imputable aux seuls dirigeants sionistes fanatiques à la tête de l’État d’Israël, mais il nous faut dénoncer aussi la responsabilité écrasante des Etats impérialistes qui les soutiennent.

Depuis toujours, et en particulier depuis 1967, Israël bafoue les décisions de l’ONU, y compris celles, obligatoires, du Conseil de Sécurité pourtant compréhensives, concernant la Palestine.
(A lire ici l’analyse historique de la Commission internationale de l’URCF.)

Plus, il déploie sa soldatesque contre la population, massacre jusqu’aux enfants quand ils élèvent leur protestation, détruit les maisons, crie au terrorisme face aux actes de résistance, emprisonne, torture les patriotes, détruit l’agriculture et organise la mise en faillite des activités économiques. Dans la plus parfaite illégalité, Israël a agressé le Liban et occupe une partie de son territoire comme il occupe le Golan syrien. Il menace ses voisins s’ils veulent irriguer leur agriculture ou produire de l’électricité avec les eaux du Jourdain, il s’attaque au patrimoine artistique et archéologique à la recherche de fumeuses traces justifiant sa mythologie religieuse obscurantiste. Non seulement il pratique l’apartheid contre les Palestiniens, mais il organise la discrimination entre ses propres ressortissants. Il possède l’arme nucléaire, de par son alliance avec le régime fasciste et raciste de l’apartheid aujourd’hui disparu, et menace des États souverains comme l’Iran, la Syrie, et depuis peu la Turquie. Or toutes ces pratiques criminelles, violant la Charte des Nations Unies, la législation internationale, ont été, et sont couvertes, par le comportement des gouvernements successifs des États-Unis, de Grande-Bretagne et de France, qui, au Conseil de Sécurité, ont toujours opposé leur véto à des résolutions contraignantes, n’ont cessé de collaborer avec Tel-Aviv dans tous les domaines, y compris, comme c’est le cas de la France, dans le domaine de la bombe atomique. Il suffit de comparer avec les campagnes hystériques menaçant les États qui ne se plient pas aux desiderata de Washington, relayées par Paris, pour comprendre le niveau de complicité que reçoivent les sionistes pour perpétrer leurs actes.

L’URCF salue la mémoire des militants assassinés, et adresse ses condoléances à leurs familles endeuillées.

Elle réaffirme sa solidarité anti-impérialiste avec le peuple de Palestine et à l’ensemble des peuples de la région en butte à l’agressivité belliciste du gouvernement sioniste d’Israël.

Elle réclame la rupture des relations commerciales, universitaires, scientifiques, militaires, avec Israël, et la mise en place internationale de sanctions globales et obligatoires comme prévu à l’article 25 de la Charte des Nations Unies, jusqu’à l’évacuation des territoires occupés de Palestine depuis 1967, le retrait des troupes israéliennes de chaque cm2 des territoires libanais et syrien. Il faut faire appliquer les décisions prises depuis plus de quarante ans par la communauté internationale, et permettre la création d’un État palestinien avec Jérusalem-Est comme capitale.

L’URCF appelle ses militants et sympathisants à participer à toutes les actions entreprises pour condamner le gouvernement israélien, à manifester leur solidarité avec le peuple palestinien et à prendre toute initiative dans ce sens.

URCF, le 31 mai 2010