Accueil > International > Années antérieures > HOLLANDE, TOUCHE PAS À LA SYRIE !

HOLLANDE, TOUCHE PAS À LA SYRIE !

mardi 27 août 2013

L’IMPÉRIALISME, C’EST LA GUERRE PERMANENTE CONTRE LES PEUPLES

(Communiqué de l’URCF au sujet de l’intervention contre la Syrie)

Sans même attendre les conclusions des experts de l’ONU sur l’existence ou non du bombardement d’armes chimiques, sur ses conditions et ses auteurs, les bellicistes de l’OTAN États-Unis, Grande-Bretagne, France en tête, piaffent d’impatience pour déclencher des opérations aériennes massives de représailles contre la république syrienne.

L’attaque chimique du 21 août 2013, que de nombreux indices tendent à attribuer aux terroristes de la soi-disant insurrection, sert de prétexte pour le camp des va t’en guerre pour réclamer à cors et à cris une intervention armée de l’OTAN sans aucune légitimité internationale, au mépris du Conseil de sécurité de l’ONU. Mais c’est la règle pour l’OTAN, qui agit comme gendarme international des intérêts des monopolistes internationaux et de chaque grande puissance capitaliste. C’était déjà le cas en Yougoslavie et en Irak.

L. Fabius déclare : « Ce qui est évident, c’est que ce massacre a pour origine le régime de Bachar Al Assad », sans même attendre les résultats des enquêteurs, dont il faut souligner qu’escortés par l’armée syrienne, ils ont essuyé des tirs « d’origine inconnue ». L’impérialisme français, désireux d’en découdre depuis longtemps, avait déjà eu, au printemps, avec la complicité de pigistes du Monde, recours à de semblables média-mensonges, accusant l’État syrien d’ avoir utilisé des armes chimiques.

Ce qui a changé la donne, ce sont les succès militaires de l’armée syrienne qui a reconquis d’importantes positions. Dès lors, puisque les terroristes intégristes du type Al Qaïda et autres ne peuvent vaincre, la nouvelle sainte alliance impérialiste États-Unis, UE, Turquie, Israël, Qatar et Arabie saoudite (principal foyer de déclenchements de guerres pour le profit des compagnies pétrolières et énergétiques) se décide à intervenir pour provoquer la chute du régime syrien au caractère anti-impérialiste.
Quand on veut la guerre, l’histoire montre que tous les prétextes fallacieux sont bons.

On a ainsi vu les États-Unis et l’UE exiger l’accès à la zone bombardée, puis devant l’accord des autorités syriennes qui jugent « insensées » les accusations des grandes puissances occidentales, ils ont tourné casaque et crient, comme le ministre des Affaires étrangères britannique, que « les preuves chimiques ont été détruites » !
Malgré leurs défaites dans les guerres d’agression, les États impérialistes ne tirent aucune leçon de l’histoire, parce que le capitalisme a pour base sociale la rapine et le sang.

Aujourd’hui, le président Hollande a annoncé l’intervention française en Syrie, « pour préserver les vies civiles » avec les lourds bombardements à venir, occasion pour lui de s’ingérer encore plus dans la vie intérieure du Mali (où les troupes sont utilisées depuis des mois pour soutenir le régime compradore), mais aussi en Centrafrique, Égypte, Tunisie.

La social-démocratie, après la trahison de 1914, montre plus que jamais son caractère social-impérialiste (socialiste en parole, impérialiste dans les faits). Quant à ceux qui, pour préserver leur nombre d’élus, continuent de définir le PS comme un parti de gauche, ils se placent en position de complices des boutefeux.

Les dirigeants d’un pays qui ne sont pas capables de satisfaire les besoins de la population et de leur pays ne sont pas aptes à donner des leçons de « démocratie » aux autres. Balayons devant notre porte !
Les travailleurs de France pourront mesurer que les prétextes à l’austérité, à la hausse incessante des impôts, tombent dès lors qu’il s’agit de trouver l’argent pour des guerres contre des pays qui ne menacent pas la sécurité de notre pays !

Raison de plus pour contribuer au succès de la journée d’action du 10 septembre et après, en liant la bataille revendicative pour les retraites et notre pouvoir d’achat à la lutte anti-guerre.

L’URCF est favorable à l’unité d’action des organisations communistes, anti-impérialistes et se déclare prête au dialogue pour des actions communes de protestations.

Retrait de tous les corps expéditionnaires français, halte à la françafrique !

Retrait de la France de l’OTAN !

Non à l’intervention en Syrie !

URCF le 27 août 2013