Accueil > International > Année en cours > Ukraine : l’URCF condamne les crimes fascistes !

Ukraine : l’URCF condamne les crimes fascistes !

mardi 13 mai 2014

L’URCF CONDAMNE LES CRIMES FASCISTES EN UKRAINE

Le coup d’État réactionnaire-fasciste en Ukraine, sur fond d’ingérences et de soutien multiforme des États-Unis et de l’UE, déchaîne la violence armée contre les populations russophones et autres à Donetsk, Lougansk, Kharkov, habitants qui refusent de reconnaître la légitimité du régime de Kiev.

À Odessa, les troupes paramilitaires formées de militants néo-nazis (Secteur droit et Svoboda - liberté - sic !) n’ont pas hésité à incendier la Maison des syndicats, assassinant dans des conditions atroces plus de 40 syndicalistes et communistes.
Crime odieux perpétué dans l’indifférence des dirigeants impérialistes dont Hollande et la faible couverture médiatique.

Le pouvoir d’Euro-Maïdan a choisi la voie de la guerre contre son peuple à l’Est, pour mater les Ukrainiens russophones et autres minorités nationales qui s’opposent au cours fasciste.
Ainsi, les populations locales se sont auto-organisées pour s’emparer des bâtiments publics afin d’empêcher la junte de nommer les émissaires de Kiev, formant une véritable résistance populaire contre le fascisme.

Pour justifier ses violences et crimes, le pouvoir de Kiev prétend s’attaquer au « terrorisme » et vouloir sauver l’intégrité territoriale de l’Ukraine. Mais les actes contredisent les intentions et s’inscrivent dans le droit fil des premières résolutions du Parlement, refusant la reconnaissance de la langue russe comme officielle (à côté de l’ukrainien et d’autres langues), et préparant les attaques et interdictions des organisations démocratiques et communistes.

Les populations de l’Est souhaitent oeuvrer à une fédéralisation qui reconnaîtrait pleinement leurs droits, mais la junte a déclenché la guerre contre son peuple en misant sur un embrasement de la région dans la confrontation avec la Russie capitaliste.

Les États-Unis et les États de l’UE portent une lourde responsabilité dans les évènements, en n’ayant pas hésité à soutenir et armer des groupes fascistes pour se renforcer et élargir la zone d’influence de l’OTAN dans la lutte concurrentielle entre centres impérialistes (UE, USA, Russie).

Hollande ne reconnaît comme « légitime » que la seule élection présidentielle sponsorisée par les oligarques sur fond d’ingérences des grandes puissances occidentales, avec des candidats tous tenants de la junte, et il ignore le droit à l’autodétermination des populations réprimées.

L’URCF condamne avec force les crimes fascistes et appelle à la solidarité la plus large avec toutes les forces démocratiques et avec tous les communistes d’Ukraine.
Le fascisme ne passera pas !

URCF 13 mai 2014