Accueil > France > Année en cours > Hommage au camarade Henri Martin

Hommage au camarade Henri Martin

mercredi 18 février 2015

L’URCF s’incline devant la mémoire du camarade Henri Martin qui vient de décéder. Le nom d’Henri Martin a résonné dans les rues des villes de France, il s’est écrit en lettres majuscules noires ou blanches sur les murs et les routes, il a circulé de mains en mains sur les tracts distribués aux portes des usines, des universités, des lycées, sur les marchés, dans un immense mouvement de solidarité pour sa libération, lorsqu’il a été jeté en prison par le gouvernement de « troisième force » - à participation ou soutien socialiste -, pour avoir refusé de faire la guerre au peuple vietnamien soulevé pour conquérir son indépendance.

Engagé dans la Résistance à 17 ans, adhérant aux Jeunesses Communistes puis au PCF, il s’était engagé dans la Marine après la Libération, comme beaucoup de FTPF, pour mener le combat contre les forces réactionnaires. C’est dans ce contexte qu’envoyé en Indochine, il avait, en liaison avec la « section coloniale » du PCF, diffusé des tracts clandestins pour appeler ses camarades à refuser de faire la guerre à un peuple qui menait la même lutte que celle qu’il avait menée quelque temps plus tôt contre l’occupation nazie et le régime de Vichy.

Arrêté, il devait être condamné à 5 ans de réclusion ; la campagne pour sa libération le fit sortir au bout de trois. Libéré, il devint membre du Comité Central, directeur de l’Ecole Centrale du PCF.

C’était un camarade d’une grande modestie, ne reniant pas ses convictions révolutionnaires, son internationalisme, tout en respectant scrupuleusement la « discipline de parti ». Cependant, lors de la liquidation du PCF conduite par Robert Hue et ses successeurs, il afficha publiquement son opposition.

L’URCF présente ses condoléances à ses proches et maintiendra vivante sa mémoire auprès des jeunes générations.

Paris, le 18 février 2015