Accueil > France > Année en cours > Elections départementales à Saint-Denis : Votez pour la liste commune (...)

Elections départementales à Saint-Denis : Votez pour la liste commune "Communistes"-URCF !

jeudi 19 mars 2015

Enfin une liste révolutionnaire !

« Communistes » et
l’URCF présentent communément des candidats aux élections
départementales dans la deuxième
circonscription de Saint-Denis.
Cela
couvre une partie de St-Denis et
Stains.

Le gouvernement PS a programmé la disparition des départements en petite couronne parisienne
pour les remplacer par le grand Paris. Ce projet favorisera la concentration monopoliste au détriment des
services publics pour satisfaire la
bourgeoisie et éloignera encore plus
les travailleurs des lieux de décisions. Alors que le PS a toujours
montré qu’il était un co-gestionnaire
du système capitaliste, le PCF complice est prêt, en cas d’échec des listes de Front de Gauche, à donner ses
voix au PS au deuxième tour. Avec
sa démagogie du partage des richesses, la gauche dite « radicale » de
Front de Gauche accrédite l’idée que
l’on peut vivre mieux sous le capitalisme, alors que son système d’exploitation du travail humain est sans
partage. Le PS et le Front de Gauche
n’ont plus d’autre recours que d’agiter l’épouvantail du FN pour inciter
au « vote utile ». Ce jeu politicien
s’inscrit dans le bipolarisme UMPPS, pour renforcer la dictature de
classe de la bourgeoisie.

Face aux effets négatifs du pacte
Hollande–MEDEF, 50 milliards de
coupe budgétaire, des services publics et municipaux privatisés, l’augmentation de 58 milliards du revenu
des actionnaires, il ne s’agit pas, pour
la liste URCF-Communistes,
de gérer le capitalisme au
Conseil départemental, mais
d’appuyer les revendications
populaires. Les 230 milliards
d’aides publiques aux monopoles capitalistes, loin de
contribuer à l’investissement
et à l’emploi productifs (dont
ils sont l’alibi), ne font qu’engendrer la baisse des salaires, la suppression des congés payés, et la réduction des garanties sociales.

La
preuve par Renault qui, après avoir
supprimé 8000 emplois en 2014, en
créait 1000 grâce au Pacte de compétitivité imposé aux travailleurs, mais
en échange de sacrifices sur les salaires et les congés. Renault a ainsi multiplié son profit par trois, soit deux
milliards de plus.
Disons la vérité aux
travailleurs et à la
population !

Ce que Front de Gauche ne dit pas,
c’est que si l’État capitaliste géré par
le PS fait perdre 22 millions à St Denis d’ici 2017 en réduisant ses dotations aux villes, c’est parce qu’il préfère financer le Capital. Que peut-on
attendre d’un bipolarisme UMP-PS
en France, aiguillonné par le Front
National et le Front de Gauche ?

Voter pour la liste « Communistes »-URCF, c’est donner sa voix aux travailleurs.

Pour :

- Doter les cantines scolaires pour
nourrir tous les enfants.

- Lutter en faveur d’une dotation
informatique pour chaque collégien.

- Obtenir la gratuité des transports

- Le droit au logement avec des
loyers HLM et blocage des loyers

- La réquisition des logements vides, la rénovation sans augmentation
de loyer des logements sociaux.

- L’arrêt des expulsions et de la vente des HLM. 

- Appuyer les luttes contre l’État
bourgeois pour développer le logement social tous azimuts.

- Soutenir les luttes des travailleurs
pour l’emploi et le pouvoir d’achat.

- Arrêter les aides locales au patronat.

- Défendre l’existence et les prérogatives du Conseil départemental.

- S’opposer aux communautés de communes, en tant que structures technocratiques de collaboration de classe (Plaine-commune), qui servent les
intérêts de Vinci, Veolia, Bouygues et
consort.

Chaque voix en faveur des candidats de la liste «  Communistes »-URCF sera donc un point d’appui
supplémentaire en faveur des revendications et des luttes des travailleurs.

Cette campagne commune est une
étape importante dans le processus
d’unification des organisations
URCF et Communistes. Elle contribuera, sur le terrain, à poser la question de la nécessité d’un Parti communiste révolutionnaire, au service
des luttes, contre le Capital, dans la
perspective de la révolution sociale.