Accueil > France > Année en cours > Après les attentats du 13 novembre Imposer la paix et la démocratie

Après les attentats du 13 novembre Imposer la paix et la démocratie

mercredi 18 novembre 2015

Après les lâches attentats perpétrés le 13 novembre, Hollande a appelé tous les dirigeants des partis politiques à une « Union sacrée » pour assurer a –t -il dit la défense du pays contre DAESH et l’armée islamique. Du Parti Socialiste au Front National en passant par les Républicains, l’UDI, les Ecologistes et le Front de Gauche, tous ont répondu présent.

Tous ont accepté d’engager la France dans une politique d’intensification de la guerre au Moyen-Orient avec tout ce que cela suppose de dangers croissants dans notre propre pays.

Notre Parti vient de souligner dans un communiqué qu’une telle politique conduit inévitablement à l’aggravation de la guerre dans toute cette région avec des destructions massives, des populations ravagées, chassées de leur pays. Elle conduit inévitablement à l’aggravation de l’insécurité dans le nôtre.

Les interventions qui s’enchaînent en Syrie n’ont qu’un seul but, celui d’assurer à ceux qui les mènent des positions leur permettant de de dominer la région. C’est ce qui s’est passé en Irak et en Libye où ils ont détruit les Etats, démantelé les pays et mis les populations sous la coupe de mercenaires au service des grands groupes capitalistes et de leurs Etats, qu’il s’agisse des Etats-Unis, de la France, de la Grande Bretagne, de l’Europe.

DAESH est une organisation terroriste née des interventions militaires des USA, de la France et des pays engagés à leurs côtés.
La seule issue positive pour la France c’est qu’elle agisse pour établir la paix au Moyen-Orient, c’est qu’elle défende les droits des peuples de cette région à décider de leur avenir. Si un pays comme la France jouait un tel rôle, on peut imaginer quelles en seraient les répercussions dans le monde et les résultats.

Luttons pour imposer une paix juste au Moyen Orient, il y a urgence.
« Nous sommes en guerre » s’est exclamé Hollande, soutenu par tous les partis de « l’union nationale ». Tous les français doivent être prêts à limiter leurs libertés, a – t –il déclaré en substance, soutenu bruyamment par tous les médias. La révision Constitutionnelle prévoit la suppression des libertés démocratiques mais pas seulement, pensons à tout ce qui a déjà été voté et ce que le gouvernement prévoit, la loi Macron, la mise en cause de tous les droits, de toutes les garanties sociales…

Vous voulez la paix, la sécurité dans notre pays, la démocratie, dites le aux élections régionales les 6 et 13 décembre, en votant pour le Parti révolutionnaire Communistes