Accueil > France > Année en cours > Pour le retrait immédiat de la loi El Khomri !

Pour le retrait immédiat de la loi El Khomri !

mercredi 9 mars 2016

Le résultat de la journée du 9 est considérable avec l’action de 500.000 salariés, jeunes lycéens et étudiants qui se sont retrouvés ensemble dans 144 manifestations.

Notre peuple a pu vérifier une fois de plus la force énorme qu’il représente quand il est uni dans l’action. L’opposition habituelle des dirigeants de la CFDT et de leurs complices a été bousculée par ce grand mouvement populaire de mercredi.
 
Ce mouvement grandira c’est indispensable.
S’il est vrai que les grands groupes capitalistes et leurs valets du gouvernement sont inquiets, nous savons bien qu’ils n’ont pas l’intention de retirer leur projet. Il va falloir frapper encore plus fort pour les y contraindre.
Les magouilles politiciennes de « relève » gouvernementale s’enchaînent de toutes parts. Une fois de plus, tous ceux là veulent changer pour que rien ne change.
 
La seule façon d’imposer un coup d’arrêt à la politique actuelle, c’est l’action, l’action des travailleurs, des jeunes, du peuple tout entier. C’est son développement et lui seul qui fera reculer les forces du capitalisme et leur gouvernement. Il n’existe pas d’autre voie, tout ce qui est proposé par les uns et par les autres, ce sont des mensonges grossiers. En 2012 Hollande a été élu sur la base de promesses ... qu’il s’est empressé de ne pas tenir. C’était prévisible.
 
La lutte va s’amplifier.
Les étudiants et lycéens annoncent qu’ils manifesteront à nouveau le 17 mars.
Le 31 mars une grande journée nationale interprofessionnelle de grèves et manifestations aura lieu à l’appel de la CGT, FO, la FSU, Solidaires, l’UNEF, l’UNI, la FIDEL.
 
Dans notre histoire, tout ce que le peuple a obtenu, il l’a acquis par la lutte contre le capitalisme et ses serviteurs de tout poil. Il en est de même aujourd’hui.
Ce qui est en cause c’est le système capitaliste lui-même. Il en finir avec ce système qui pille les richesses du peuple et de la nation. Il faut l’abattre pour construire une société nouvelle qui donne aux travailleurs tout le pouvoir politique et économique, une société socialiste.